Tous les conseils pour gérer votre patrimoine dossiers
avis d'expert en banque, bourse, impôts, prévoyance Agipi,
assurance, assurance vie, immobilier défiscalisant, retraite Madelin et Perp, Mutuelle santé, crédit

Praticiens Hospitalier PU-PH et MCU-PH


  Praticiens hospitalier, uniquement les PU-PH et MCU-PH  
   Le décret n° 2007-527 du 5 avril 2007 a précisé les conditions de participation des établissements de santé à la constitution des droits à la retraite des personnels enseignants et hospitaliers titulaires.
Modifié par le décret du 4 juin 2013.

 

 

Le principe

 

En pratique

 
 

Le praticien souscrit un contrat de retraite complémentaire dans lequel il verse une cotisation à titre personnel et volontaire déductible de son revenu taxable, l’établissement hospitalier verse un complément à cette cotisation directement sur le contrat d’assurance.  

 

L’établissement hospitalier verse sur le contrat d’assurance une cotisation identique à celle versée par le bénéficiaire (mini 500 euros par an), avec un plafond à 9 % des émoluments hospitaliers bruts perçus par le bénéficiaire au cours de l’année civile de référence.

 
 

Nous avons adapté un contrat spécifique répondant aux critères d’éligibilité du décret du 5 avril 2007.

Ce contrat garantit la sécurité et la lisibilité d'une retraite calculée en point de retraite.

Vos versements sont systématiquement convertis en points,en fonction de votre âge. Un nombre de points vous est attribué.

Ces points sont définitivement acquis, leur nombre et  leur valeur ne peuvent jamais diminuer. La valeur du point évolue au 1er juillet de chaque année.

Nous sommes l'un des rares contrats du marché à vous garantir votre effort d'épargne en cas de décès pendant la phase de retraite par le système des annuités garanties.

Explication: cliquez sur l'icône PDF ci contre

Vos cotisations sont déductibles de votre revenu taxable à l'impôt sur le revenu dans le cadre de votre disponible fiscal PERP que vous retrouvez sur votre avis d'imposition. Les rentes seront donc imposées dans vos revenus à la sortie ainsi que le capital. Pour le capital le taux de taxation à ce jour est forfaitaire  7.5%.

Avec ce contrat, vous avez la faculté de soit obtenir un complément de revenu à l'âge de la retraite sous forme de rente viagère mais aussi, depuis 2011, d'obtenir 20% de votre épargne sous forme de capital de départ à la retraite et le reste sous forme de rente viagère.

 

 

     

Exemple de retraite solution 1, sortie 100% en rente viagère.

 

Exemple de retraite solution 2, vous prenez 20% de l'épargne en capital et le reste en rente viagère.

 
 

Hypothèse

 

L'assuré verse 3 000€/an et l'établissement hospitalier contribue pour 3 000 €/an additionnels
Si vous versez 3000€ et que votre tranche marginale d'imposition est de 30%, vous économiserez 900€ d'impôts par an, ce qui représente un effort d'épargne réel de 175€ par mois.

 

L'assuré verse 3 000€/an et l'établissement hospitalier contribue pour    3 000 €/an additionnels
Si vous versez 3000€ et que votre tranche marginale d'imposition est de 30%, vous économiserez 900€ d'impôts par an, ce qui représente un effort d'épargne réel de 175€ par mois.

 
 

Âge de l'assuré à la souscription

 

30 ans

40 ans

50 ans

60 ans

 

30 ans

40 ans

50 ans

60 ans

 
 

Capital de départ
à la retraite

 

-

-

-

-

 

60 000€

39 106€

21 918€

7 905€

 
 

Rente viagère réversible à 100% au profit de votre conjoint et 15 annuités garanties.

 

11 782.57 €/an

7 713.74 €/an

4 205.91 €/an

1 482.24 €/an

 

9 426.06 €/an

6 170.99 €/an

3 364.73 €/an

1 185.79 €/an

 
 

Rente viagère simple
et 10 annuités garanties.

 

 14 014.92 €/an

9 304.58 €/an

5 100.94 €/an

1 820.07 €/an

 

11 211.93 €/an

7 443.66 €/an

4 080.75 €/an

1 456.06 €/an

 

 

 Exemples donnés à titre purement indicatif,  vous pouvez optez pour une réversion à 60% ou 100% au profit de votre conjoint et aussi avec annuités garanties.
Exemple avec un conjoint du même âge et sur les bases techniques et fiscales en vigueur en juin 2013.
Seules les conditions générales et particulières peuvent engager l'assureur.

Pour en savoir plus, contactez-nous